Ce vin mettra en valeur

Ma carte des vins

coteaux-du-layon

Des vins mœlleux et liquoreux, d’une richesse aromatique qui se décline à l'infini.


Le vin

Production annuelle : 40 000 hl

Rendement de base : 35 hl/ha

Cépages : chenin 

Contraintes techniques : vendanges manuelles par tries successives de raisins arrivés à surmaturité et présentant une concentration par l’action ou non de la pourriture noble.

 

Dégustation

Oeil : robe profonde, de couleur jaune d'or aux reflets verts, évoluant sur le vieil or aux reflets ambrés.

Nez : intense et complexe de miel d'acacia associé aux arômes floraux de la citronnelle et des fruits confits (ananas, abricot, coing). Longue persistance aromatique avivée par des notes de fruits frais.

Bouche : ronde et pleine, parfois onctueuse mais toujours équilibrée par une vivacité franche et rafraîchissante.

Harmonie des mets et des vins : accords classiques mais superbes sur foie gras, fromages à pâte persillée et desserts.

Température de service : à carafer et à servir très frais à 8°C pour les sentir évoluer.

Potentiel de garde : De 5 ans à plusieurs décennies, voire un siècle lors des beaux millésimes.

 

Le vignoble

Localisation : l’aire d’appellation s’étend sur 20 communes du Maine-et-Loire bordant le Layon, petit affluent de la Loire. 

Carte du vignoble

Superficie : environ 1 400 ha 

Histoire : ce sont les négociants hollandais qui firent développer le vignoble des bords du Layon à partir de 1579, les hauts degrés alcooliques atteints (16-17 % vol.) permettant une meilleure conservation lors des voyages. En outre, ces vins correspondent aux goûts de la clientèle hollandaise et seule leur grande qualité (et donc leur prix) leur permet de supporter la taxe d’exportation par la Bretagne. La récolte par tries successives de grappes botrytisées est répertoriée depuis le XVIIIe siècle.

Sol : terrasses de schistes et de grès du socle armoricain, sols bruns et peu profonds (roche mère affleurante) de l’anjou noir.

Climat : de type océanique tempéré et particulièrement sec. Les zones délimitées correspondent à des situations de coteaux bien exposés et ventilés qui favorisent la précocité de la végétation (microclimat dans lequel pousse une végétation méditerranéenne) et l’obtention systématique de vendanges surmûries.



Partager l'info : 
Réagir : (1)
Commenter
     

Postez vos commentaires, partagez vos expériences œnologiques avec les vins du val de Loire.

Fermer

Liste des commentaires

Fermer

super vin pour accompagner un dessert

Zoom sur…

Vitibreak® au départ de Tours
À LA RENCONTRE DES PLUS BEAUX CHÂTEAUX Tours, ses ruelles, ses restaurants, la Loire sauvage… Une ville où il fait bon flâner et déguster le temps d’une escapade mi-urbaine mi-champêtre. À la rencontre ...
Lire la suite