Ce vin mettra en valeur

Ma carte des vins

chinon

Le chinon est un vin issu du cépage Cabernet Franc qui exprime des nuances par son lien au terroir. Né sur des sols légers constitués de sables et graviers au bord de la Vienne, le vin de Chinon est rond en bouche, souple et plaisant. Quand il provient de sols plus fermes et denses comme les coteaux calcaires, c'est un vin qui a du corps, à savoir un vin charpenté, apte à une longue conservation. Les vins de Chinon sont recherchés car ils sont veloutés, à la fois riche et équilibrés.


Le vin

 

Production annuelle :  102 000 hl dont 10 % de rosé et 2% de blanc

Rendement de base : 55 hl/ha

Cépages : le rouge provient quasi exclusivement du cabernet franc (ou breton), même si le cabernet sauvignon est autorisé dans la limite de 10% de l’assemblage. Le blanc est issu du chenin.

 

Dégustation

Oeil : Les Chinon rouges ont une robe intense de couleur cerise vive à violine, elle évolue vers des teintes brunes à reflets pourpres.

Nez & Bouche : Les vins de graviers sont légers et délicats, très aromatiques (fruits rouges), agréables dès leur prime jeunesse. Les coteaux et plateaux d’argiles à silex et de tuffeau donnent de grands vins corsés et charpentés, austères les premières années et qui évoluent vers des arômes complexes de fruits noirs compotés, d’épices douces et de gibier. (Bien sûr, certains vignerons proposent des cuvées de vin issus de differents terroirs.) Le Chinon blanc est un « vin de taffetas », sa rareté le magnifie.

Température de service : 14-15° pour les jeunes, 16-17° s’ils ont de l’âge. Il est recommandé de les carafer, afin d’assouplir les premiers et de les décanter, afin d’épanouir les seconds.

Harmonie des mets et des vins : Vins jeunes et fruités sur grillades, viandes blanches, oeufs au vin… Les vins corsés, plus amples, réclament des mets plus riches (daube au Chinon, viande en sauce préparée aux champignons, pigeonneau fermier, voire gros gibier à poils). Les blancs se marient admirablement avec les poissons.

Potentiel de garde : selon leur type, les chinons atteignent leur maturité entre 2 et 5 ans ou entre 10 et 20 ans.

 

Le vignoble
 

Localisation : l’aire d’appellation s’étend sur 18 communes, de part et d’autre de la Vienne, jusqu’à sa confluence avec la Loire.

 

Superficie : 2 400 ha.
 

Histoire : le château, qui domine la Vienne, fut le lieu de séjour de nombreux rois et princes, des Plantagenêt jusqu’à Richelieu. En 1429, Charles VII y reçut Jeanne d’Arc venue le convaincre de reconquérir le royaume de France. Egalement terre natale de Rabelais, l’histoire et ses versions romancées sont gravées dans l’architecture et le paysage de Chinon pour en faire un lieu de pèlerinage (plus bachique que littéraire…) et un site au charme Renaissance très prisé des touristes.

Sols : on rencontre à Chinon une succession de trois grands types de sols :
- D’abord les terrasses alluviales (anciennes et récentes) des bords de la Vienne, composées de graves et de sables.
- Puis les coteaux et les buttes calcaires du Turonien (tuffeau jaune) situés en bordure des axes fluviaux.
- Enfin, les plateaux et buttes constitués essentiellement d’argiles à silex et de sables (Sénonien).

Climat : le large confluent de la Loire et de la Vienne est une porte d’entrée à la douceur atlantique. Le climat océanique pénètre donc par les deux vallées jusqu’à la plus lointaine pente ou terrasse. Orientés Est-Ouest, les coteaux bénéficient d’une exposition Sud très ensoleillée : comme dans le Bourgueillois, on retrouve un microclimat privilégié qui convient parfaitement au Cabernet Franc.

http://www.chinon.com



Partager l'info : 
Réagir : (0)
Commenter
     

Postez vos commentaires, partagez vos expériences œnologiques avec les vins du val de Loire.

Fermer

Liste des commentaires

Fermer

Zoom sur…

Vitiloire 2016
Tours fête les vins du Val de Loire ! C’est reparti pour un « Tours » ! Les 28 et 29 mai, plus de 150 vignerons investissent le centre-ville pour la 14 ème édition de Vitiloire . C’est à ciel ...
Lire la suite